Formations

Présentation générale

La formation dispensée par Marionnette et Thérapie est un complément de formation destiné à des personnes qui sont déjà – ou qui s’apprêtent à le devenir – des professionnels de la santé, de l’éducation ou de la rééducation et qui désirent mettre en place une activité marionnette à but thérapeutique, éducatif ou de socialisation ou se joindre à une équipe existante.

Cette formation se fait sous forme de stages de cinq jours et journées d’analyse de la pratique organisés à Angers, Villebon-sur-Yvette ou Paris mais peut aussi être réalisée « en intra » pour plusieurs personnes d’un même établissement de santé ou d’éducation.

Marionnette et Thérapie ne délivre pas de diplôme mais une attestation de stage avec le descriptif détaillé de la formation suivie.

Marionnette et Thérapie propose également « en intra » des journées de formation sur des thèmes variés concernant les ateliers thérapeutiques utilisant la marionnette comme médiation, selon la demande.
 

Les intervenants

> Marie-Christine Debien est psychologue et psychanalyste. Elle a découvert le potentiel de la marionnette, comme médiateur d’expression et support de symbolisation, dans le cadre de son travail auprès d’adultes et d’adolescents souffrant de troubles psychiques et de handicap mental. Sa rencontre avec les travaux de Colette Duflot en 1980 l’a amenée vers l’association Marionnette et Thérapie qui proposait aux soignants une formation pluri-disciplinaire au cours de stages co-animés par un(e) marionnettiste et un(e) psychanalyste. Elle a animé pendant plus de vingt cinq ans des ateliers marionnettes à visée thérapeutique dans le cadre d’établissements spécialisés. Depuis 1987, elle intervient dans les formations organisées par Marionnette et Thérapie.
> Véronique Dumarcet : « Attirée par la marionnette à l’âge de 20 ans, j’en ai fait ma profession. J’ai d’abord joué avec les marionnettes à fils et vécu pendant deux ans une expérience originale au théâtre de marionnettes de Salzbourg. J’ai expérimenté aussi d’autres techniques où la marionnette se rapproche du corps du marionnettiste et prend des allures et dimensions très variables.
Pour moi, pratiquer l’art de la marionnette ouvre aux questions humaines essentielles et réveille, en chacun de nous, l’imagination et la créativité de l’enfance. Depuis 1996, avec la compagnie La balançoire, mes spectacles de marionnettes tournent dans les festivals, lieux culturels, éducatifs ou sociaux. Depuis quinze ans, mon travail en direction de la petite enfance s’est approfondi avec des nouveaux spectacles et leur exploration sensorielle.
Parallèlement, la transmission de cet art dans des ateliers auprès d’étudiants (éducateurs spécialisés, ergothérapeutes) et de professionnels travaillant auprès de la petite enfance s’est développée. J’ai rencontré Marionnette et Thérapie, il y a quelques années, animée du souhait d’échanger sur ces pratiques de la marionnette. »
> Valérie Gentile-Rame est marionnettiste. Elle a monté la compagnie Populage en 1987. De la création à la réalisation puis au jeu, elle a produit des spectacles pour tous publics, pour tout petits et joué pour des enfants présentant de graves troubles psychiques. Elle continue son chemin marionnettique à travers diverses formations professionnelles, la dernière axée sur les jeux de l’acteur et la marionnette à gaine. Instructrice au sein des CEMEA, elle a été initiée à la pratique de la marionnette en thérapie, puis, en 1991, a approfondi sa formation auprès de l’association Marionnette et Thérapie. Intervenante en milieu scolaire et périscolaire, elle a ensuite été sollicitée pour animer des ateliers thérapeutiques auprès d’adultes accueillis en centre de jour, puis auprès d’enfants admis en classes d’enseignement spécialisé. Elle est intervenue, comme formatrice auprès d’élèves éducateurs spécialisés et d’éducateurs de jeunes enfants, pour une sensibilisation à l’usage thérapeutique de la marionnette. Elle intervient comme marionnettiste dans les stages organisés par Marionnette et Thérapie depuis 2009.
> Edith Lombardi est psychologue clinicienne et conteuse. Elle a utilisé le conte merveilleux comme médiateur auprès d’enfants et adolescents handicapés et souffrants sur le plan psychique, au sein d’ateliers contes et marionnettes à visée thérapeutique. Elle a mis en forme cette expérience dans un livre "Contes et éveil psychique" paru à L’Harmattan, en 2008. Parce que le conte et autres récits fabuleux parlent dans la langue des rêves, elle apprécie particulièrement cette alliance du conte et du travail thérapeutique. Elle assure des formations à l’art du conte et donne des conférences contées, croisant narrations et mises en perspectives signifiantes.
> Gilbert Meyer est comédien-marionnettiste. Il a exercé en tant qu’infirmier en pédopsychiatrie pendant sept ans avant de faire l’École des Arts de la Marionnette à Charleville. Son Tohu-BohuThéâtre, basé à Strasbourg, a fait le choix d’une démarche artistique en milieu social : collaboration avec Emmaüs, participation à la création d’un centre artistique et artisanal au Congo, animation d’ateliers Contes auprès de migrants… Il s’intéresse, de longue date, aux activités de Marionnette et Thérapie.
Adeline Monjardet est psychologue clinicienne. Elle a longtemps exercé dans le cadre d’un service de pédopsychiatrie de secteur. Elle y a acquis une expérience d’ateliers thérapeutiques utilisant la marionnette comme médiateur de communication et de résilience auprès d’enfants inhibés ou anxieux. Elle a formé à cette pratique une équipe de soignants en Cisjordanie et elle contribue à former des soignants dans le cadre hospitalier ou dans le secteur de la petite enfance.
> Dr Denise Timsit : « J’ai rencontré la marionnette dans ma jeunesse au sein de la troupe du lycée Henri IV dirigée par Vera Brody. Psychiatre psychanalyste, je reçois en cabinet depuis 1989 enfants, adolescents et adultes. J’ai travaillé parallèlement en CMP enfants et adultes, en ITEP et en CMPP. Mon travail clinique m’a convaincu de la richesse de la marionnette comme médiateur lorsque l’utilisation du langage est difficile. C’est pourquoi je me suis tournée vers "Marionnette et Thérapie", où j’ai effectué ma formation complète auprès de Madeleine Lions. Depuis plusieurs années, je co-anime des ateliers thérapeutiques avec des adolescents et depuis 2009 je suis formatrice pour l’association. »

Déclaration d’activité de prestataire de formation enregistrée sous le numéro 52 44 05871 44 auprès du préfet de région de Pays de la Loire.

 

ACTUALITÉS

 
Prochain stage de cinq jours : Mener un atelier thérapeutique avec la marionnette comme médiateur du 23 au 27 octobre.

 

Adeline Monjardet, qui contribue aux activités de Marionnette et Thérapie, vient de publier Créer un atelier thérapeutique avec des marionnettes aux Éditions érès. Cet ouvrage, disponible depuis le 6 avril, est centré sur l’utilisation de la marionnette avec des enfants en difficulté psychique.

 

Les activités de Marionnette et Thérapie de septembre 2017 à juin 2018 sont résumées en quatre pages à télécharger ici ►….